[Total : 2    Moyenne : 5/5]

Légendaire Arbre de Vie aux racines ancrées dans le ciel, arbre qui vit plus que touts les autres, symbole millénaire de longévité et de puissance. Le Baobab n’a pas de cernes et personne ne peut dire exactement quel âge il a. Ceux qui vivent dans son ombre disent qu’il a toujours été là…

Nombreux sont les scientifiques qui pensent que la notion d’Arbre de Vie – source d’énergie vitale, qui existe dans les mythes et les croyances de la plupart des peuples du monde entier – a une base réelle : la concentration d’antioxydants dans les fruits et les feuilles de baobab, aussi bien que le taux élevé de vitamine C et de calcium, font du Baobab un prototype possible de l’Arbre de Vie. Les recherches récentes ont ajouté à la liste des éléments essentiels à la vie l’Inulin, prébiotique qui réduit le risque des maladies cardio-vasculaires, du diabète et de certains types de cancer.

Le Baobab est souvent appelé l’arbre renversé : 9 mois sur 12 il n'a pas de feuilles et ses branches nues ressemblent à des racines…

Le Baobab est souvent appelé l’arbre renversé : 9 mois sur 12 il n’a pas de feuilles et ses branches nues ressemblent à des racines…

Un arbre qui vit si longtemps, jusqu’à 5 000 ans selon les estimations des spécialistes , connaît surement le secret de la longévité.
Un arbre, sur lequel le temps ne laisse pas de traces et ne fait que le rendre plus fort et plus solide, sait forcément comment vaincre la vieillesse.

L’arbre contemporain des pyramides, d’Hammou-Rapi et du Nouveau Testament, qui a vu des civilisations entières apparaître, arriver à leur apogée, puis disparaître dans la nuit des temps, peut nous aider à vivre plus longtemps et mieux.

L’arbre, enraciné dans le ciel, sait comment répondre à la quête éternelle d’Elixir de Vie.


[Total : 2    Moyenne : 3/5]

Ces dernières années de nombreux ingrédients naturels, ont été vantés pour leurs propriétés antioxydantes et cosmétiques. Le fruit du baobab a aussi beaucoup de vertus bénéfiques pour la peau.

Le fruit du Baobab est un fruit exotique qui resserre et tonifie les pores, il hydrate et favorise la régénération cellulaire de la peau.
Les Baobabs ont des caractéristiques particulières et distinctives de la savane africaine. Les arbres peuvent vivre jusqu’à 1000 ans et survivent aux sécheresses prolongées en stockant jusqu’à 110 m3 d’eau dans leur tronc fibreux, comme une éponge , ils peuvent avoir de 9 à 18 mètres de diamètre.
Pour accéder à cette eau, des Bushmen du Kalahari utilisent des herbes creuses (un peu comme une paille) pour aspirer l’eau. Les troncs creusés dans les villages sont utilisés pour stocker l’eau. Ainsi, le Baobab est également connu comme l’ “Arbre de vie».

Arbre baobab sauvage adansonia digitata

Arbre baobab sauvage adansonia digitata

Le Baobab a également été appelé «l’arbre à l’envers» parce que ses branches ressemblent étrangement à des racines. Le fruit du baobab est particulièrement attrayant pour les babouins, d’où son autre surnom «le pain de singe”.
Bien que l’arbre ne soit pas originaire d’Egypte, son fruit était connu dans les marchés d’herbes et d’épices du Caire dès 2500 avant JC .
Il a été rendu célèbre en Occident par Antoine de Saint-Exupéry écrivain français dans son livre “Le Petit Prince».
Le baobab a été approuvé par les marchés européens en 2008, et la FDA a rapidement emboîté le pas. La pulpe sèche du fruit est maintenant vendue comme ingrédient pour des smoothies et des barres de céréales .

La pulpe du fruit du baobab est classé comme un aliment, riche en nutriments spécifiques et phytochimiques, et est promue comme étant en mesure d’améliorer l’état de santé et / ou la prévention des maladies.
Le fruit est en forme de bouteille ou de concombre et il a une coque ligneuse extérieure veloutée, couverte de poils verts jaunâtre.
La pulpe du fruit est divisé en agglomérats farineux qui renferment plusieurs graines.
Le Baobab est une source alimentaire vitale pour de nombreuses tribus locales, ainsi que pour le bétail et le gibier, le fruit contient de la pulpe et des graines qui sont mangées.
La pulpe peut aussi être mélangé avec de l’eau et transformée en boisson; les graines du baobab peuvent être mangées seules ou mélangées a du millet, les semis et les jeunes feuilles sont consommées comme des asperges ou sont utilisés dans les salades.

Fruit du baobab, un trésor de bienfaits pour la peau

Fruit du baobab, un trésor de bienfaits pour la peau

Le fruit du baobab a six fois plus de vitamine C que l’orange, 50 pour cent de plus de calcium que les épinards et il est une source abondante d’antioxydants. Son activité antioxydante est quatre fois supérieure à celle d’un kiwi ou d’une pomme. Ses feuilles sont une excellente source de vitamine A, calcium, fer, potassium, magnésium, manganèse, molybdène et de phosphore, et les graines sont riches en protéines.
Les vitamines A et B1, B2, B3, B6 et des fibres alimentaires sont également présentes dans la pulpe du fruit du Baobab.
L’huile de baobab est claire, jaune d’or, avec une légère odeur de noisette.
L’huile est obtenue par extraction et pressage à froid des graines de baobab séchées.
L’huile de baobab contient des acides gras (oméga 3-6-9), des stérols, des protéines, du potassium, calcium et de magnésium, fer, zinc et acides aminés. L’application de cette huile antioxydante, nourrissante peut aider à soulager les peaux sèches chroniques, les ecchymoses, elle améliore l’élasticité de la peau, elle stimule et adoucit l’épiderme.

Des études récentes en Europe ont révélé une multitude d’avantages du Baobab pour la peau. Des extraits de feuilles et d’écorce resserrent les pores, tandis que l’huile des graines hydrate et favorise la régénération cellulaire de la peau avec des vitamines A, D et E.
D’autres études menées en laboratoire ont révélé que des doses comprises entre 400 et 800 mg / kg déterminent une capacité anti-inflammatoire, donc capable de réduire l’inflammation. Cette activité peut être attribuée à la présence de stérols, des saponines et triterpènes dans l’extrait aqueux.
Cliniquement, l’huile des graines de Baobab a démontré lors des soins de peau son efficacité pour combattre son vieillissement, cette huile contribue à améliorer la fermeté de la peau, en augmentant sa qualité élastique, elle diminue la profondeur des rides du visage, unifie le teint, rafraîchit et hydrate l’épiderme.

Les dérivés du fruit du Baobab ont déjà été incorporés dans plusieurs produits cosmétiques bien connus des lignes de soins de peau et ils ont aussi été utilisés dans plusieurs marques françaises, gels pour le traitement des cheveux et des baumes à lèvres.
Ainsi nous pouvons voir que les propriétés merveilleuses du Baobab récemment découvertes, sont déjà utilisées par de nombreuses sociétés spécialisées dans les soins de la peau.


[Total : 2    Moyenne : 1.5/5]

Adansonia digitata est probablement le plus connu des arbres Africain. Le baobab africain est un arbre à la longévité exceptionnelle, surtout présent au Sénégal.

D’une croissance lente, on trouve des spécimens qui seraient âgés de près de 2000 ans. Originaire d’Afrique, l’Adansonia est un arbre au tronc massif ; adulte, il est reconnaissable à son tronc renflé pouvant atteindre une circonférence impressionnante, parfois 10 m. L’appellation du genre Adansonia tire son origine du nom de Michel Adanson, qui le décrit de manière approfondie pour la première fois en 1768 à la suite d’un voyage au Sénégal. Le baobab est une plante à usages multiples.

Quelles sont les caractéristiques du baobab ?

Le baobab d’Afrique, comme son nom l’indique est originaire d’Afrique. Il croît essentiellement dans les zones arides, les savanes, les régions côtières, à proximité des habitations, du niveau de la mer jusqu’à 1200 mètres d’altitude. Il possède une croissance lente et irrégulière à cause des périodes de sécheresse. Son bois est fibreux et non ligneux. Les fibres, molles et spongieuses, servent à stocker de l’eau d’où le nom vernaculaire de « arbre bouteille ». Le baobab africain pourrait être classé dans les plantes succulentes. Le baobab africain, dont les plus vieux spécimens auraient plus de 2000 ans est un arbre sacré pour plusieurs peuples africains. Cet arbre croît de préférence sur les terres légères et sablonneuses ou parfois calcaires. Ici au Sénégal, on retrouve de très beaux peuplements aux environs de Dakar, de Thiès et dans la région de Kédougou. Ailleurs on le rencontre le plus souvent près des villages ou des anciens hameaux, mais plus rarement dans la brousse soudano guinéenne.

Arbre baobab sauvage adansonia digitata

Arbre baobab sauvage adansonia digitata

Composition chimique des différentes parties du baobab

La feuille de baobab comme le thé vert est riche en protéines et minéraux (calcium, fer, potassium, magnésium, manganèse, phosphore et zinc). Avec 9% de mucilage, la feuille de baobab contient aussi des tanins catéchiques et de la vitamine C. La pulpe du fruit contient elle, 30% de matières pectiques, des sucres ; des acides organiques, notamment de l’acide citrique, malique, du calcium, des vitamines et des aminoacides. Elle est très riche en acide ascorbique (vitamine C, 2500 à 3000 mg/kg), soit à volume égal 6 fois supérieure à celle contenue dans une orange. L’acide ascorbique a un rôle extrêmement important du point de vue nutritionnel et thérapeutique, par exemple comme solution au scorbut. La pulpe contient aussi des quantités importantes d’autres vitamines essentielles telles que la Thiamine (vitamine B1), la riboflavine (vitamine B2) ou encore la niacine (vitamine B3 ou PP). Le goût acidulé de la pulpe est dû aux acides organiques tels que l’acide citrique et l’acide tartrique. Si l’on devait comparer cette acidité à l’un de nos fruits, elle est un peu plus marquée que pour celle des raisins secs. Ces acides sont par exemple utilisés par les peuples pasteurs d’Afrique pour faire coaguler le lait. Dans 100 g de pulpe du fruit du baobab, il y a 75,6% de glucides, 2,3 % de protéines et 0,27 de lipides et permet d’obtenir 300 mg de vitamine C. Enfin, elle contient des fibres dont la quantité peut atteindre 45 g pour 100 g de produit, composant essentiel du régime alimentaire. On comprend pourquoi de nombreux groupes pharmaceutiques ont depuis quelques années renforcées leurs recherches sur la pulpe de baobab.

Le fruit contient de petites graines comestibles au goût acidulé que consomment aussi bien les humains que les singes (d’où son appellation pain de singe). Les graines du baobab sont riches en phosphate.

Aspects nutritionnels et économiques du baobab

Bien qu’il semble surtout servir de repaire aux oiseaux, le baobab peut être également très utile à l’homme : ses feuilles, transformées en farine, la pulpe de ses fruits ainsi que ses graines sont très nourrissantes, car elles contiennent de nombreux oligoéléments et vitamines. Son écorce offre des fibres très solides pour confectionner des cordes. Grillées, les graines de baobab peuvent remplacer le café. Riches en phosphate, elles sont aussi utilisées pour la fabrication de savon et d’engrais. La pulpe des fruits frais ou séchée (pain de singe) est utilisée pour la confection de boissons. Les jeunes pousses et les racines des jeunes plants sont consommées comme des asperges. Il faut dire que la pulpe du fruit de cet arbre africain renferme deux fois plus de calcium (380 mg/100g) que le lait demi écrémé. Elle dope deux fois plus que le jus d’orange, avec près de 190 mg de vitamine C pour 100g (contre 50 mg). Sa capacité antioxydant flirte avec celle du jus de raisin. Elle contient quatre fois plus d’énergie que la banane : 387 kcal pour 100g (contre 87 kcal). Au Sénégal, la poudre de feuilles de baobab séchées ou « laalo », riches en calcium et en fer, est incorporée aux céréales ou aux sauces, notamment lors de la préparation du couscous de mil. A Dakar, la glace au « pain de singe », le nom donné à la pulpe blanchâtre entourant les graines du fruit de baobab, fait fureur. Conditionnée en poudre, la pulpe est utilisée comme arôme dans les pâtisseries, comme complément alimentaire pour les femmes enceintes et comme médicament antifièvre. Ce nouveau commerce pourrait créer plusieurs milliers de nouveaux emplois. Enfin, dans certaines parties d’Afrique, la pulpe de baobab est brûlée pour fumiger les insectes qui parasitent le bétail domestique. Les écorces servent à la fabrication de corde d’instrument de musique, cordages, liens, filets, nattes, teinture rouge.

Quelles sont les vertus thérapeutiques de l’Adansonia digitata ?

Partout en Afrique, les différentes parties du baobab – racines, tronc, écorce, feuilles, pulpe, graines – sont exploitées à des fins thérapeutiques, nutritionnelles et dans la pharmacopée traditionnelle africaine où le baobab entre dans la préparation de nombreux remèdes, tout particulièrement pour les problèmes digestifs mais aussi pour ses vertus anti-inflammatoires. Ses feuilles ont des vertus médicinales éprouvées : on y trouve de la gomme et du mucilage, très efficaces pour lutter contre la dysenterie. Elles sont diurétiques, diaphorétiques, toniques et généralement utilisées contre la fièvre, la diarrhée, la dysenterie, les coliques, le lumbago ou l’ophtalmie, le ver de Guinée, les infections urinaires. Leur efficacité dans le traitement de l’asthme est aussi prouvée. Les écorces fébrifuges traiteraient le paludisme, l’inflammation du tube digestif, la carie dentaire, le rachitisme, l’anorexie et le lumbago. Les racines fortifiantes sont indiquées dans le traitement du paludisme. La pulpe du fruit cicatrisante et fortifiant pour l’enfant, traiterait la diarrhée, la dysenterie, l’inflammation de l’intestin et du foie. Les fibres rouges emménagogues sont utilisées pour traiter l’aménorrhée chez la femme. Les graines galactagogues sont considérées comme remèdes dans le traitement de la carie dentaire, la gingivite, le paludisme, la rougeole et la gastrite. La sève est indiquée pour stopper la carie dentaire. La gomme utilisée comme désinfectant pour les blessures, demeure efficace dans le traitement des maux de dents.

 


[Total : 6    Moyenne : 4.5/5]

Propriétés utilisations feuilles de Baobab bio

Le Baobab, Adansonia digitata, (aussi connu sous le nom boab, boaboa, arbre bouteille et l’arbre à pain de singe) est un arbre tolérant la sécheresse, et commun à une grande partie de l’Afrique subsaharienne. Les espèces atteignent des hauteurs comprises entre 5-25 m (exceptionnellement 30 m) de hauteur, et jusqu’à 7 m (exceptionnellement 11 m) de diamètre du tronc.

Propriétés utilisations feuilles de Baobab

Propriétés utilisations feuilles de Baobab

Ils sont connus pour stocker l’eau à l’intérieur du tronc gonflé, avec la capacité de stocker jusqu’à 120.000 litres d’eau pour supporter les dures conditions de sécheresse particulière pour les régions de l’Afrique subsaharienne près de l’ Kalahari et le désert du Namib.
C’est un arbre très souple, ces jeunes feuilles peuvent être soit palmées soit simples. Les feuilles de Baobab sont souvent cueillies et consommés comme des épinards. Les feuilles sont également séchées et réduites en poudre plus ou moins fine pour des tisanes.
Comme le sassafras, la feuille de baobab est utilisée comme un épaississant dans les soupes et les ragoûts (notamment en Afrique occidentale). La plus célèbre des soupes étant kuka, soupe nigériane (KUKA est le mot nigérian pour Baobab). Les feuilles de Baobab sont également souvent utilisées à la fois comme un arôme et un épaississant pour couscous. Pour activer la croissance des baobabs, le foliaire peuvent être émondés et de grands champs de jeunes baobabs sont souvent cultivés pour leurs feuilles seulement.
La pulpe du fruit sec, après la séparation des graines et des fibres, est consommé directement ou mélangé à du gruau ou de lait. Les graines sont plus utilisés comme épaississant pour les soupes, mais peuvent être également fermentés pour l’assaisonnement, rôti, ou pilées pour en extraire l’huile végétale antioxydant. L’arbre fournit également une source de fibres, de colorant et de carburant.
Le Sénégal est un des plus grands producteurs commerciaux de poudre de feuilles de baobab et c’est un aliment de base de la cuisine sénégalaise, mais il est très difficile d’en trouver dans les grandes villes, à moins que vous alliez les grands marchés.
Les feuilles de baobab sont très riches en vitamine C , c’est ainsi un complément alimentaire important dans l’alimentation de l’ Afrique de l’Ouest.
Le baobab africain, Adansonia digitaga rend hommage à Michel Adanson, naturaliste et explorateur français qui a décrit un digitata. Le baobab est parfois appelé familièrement «l’arbre à l’envers”, un nom dérivé de la légende arabe qui prétend que le diable sorti de l’arbre et l’a planté à l’envers. Cette légende vient probablement d’un ancien conte africain. Ce mythe raconte que, après la création du monde chacun de ces animaux a reçu un arbre à planter et que la hyène a planté le baobab à l’envers.

l'arbre baobab type adansonia digitata en feuille à la saison humide au Sénégal

l’arbre baobab type adansonia digitata en feuille à la saison humide au Sénégal

L’activité antioxydante de la feuille de Baobab

Des études récentes ont montré que les feuilles du baobab ont une activité antioxydante marquée, à la fois hydrosoluble et liposoluble, la prévention et la lutte contre la formation de radicaux libres.
Orac TOTAL
Phénols
mg / g Les flavonoïdes TOTAL
mg / g ORAC
T umol
E / g
3,70 3,60 166,28
PCL (ACL) Trolox pmol / g
24,5
PCL (ACW) umol ascorbique / g
23
test DPPH IC 50 pg / ml
189,10
carotène β
blanchiment d’essai 100 pg / ml 500 pg / ml 1,000 ug / ml
29,16 43,75 55,20

COMPOSITION CHIMIQUE DE BAOBAB feuilles séchées
Exprimé en mg / 100 g
Composition Quantité Note
Calcium 2.266 Dans les feuilles fraîches
180 à 343 mg / 100 g. sur
Phosphore 26,1
La vitamine C Trace Dans les feuilles fraîches
38 à 53 mg / 100 g. sur
Thiamine 0,13
Riboflavine 0,82
Niacine 4,83 Equivalent à 4856 mcg de vitamine A

Composition de la feuilles séchées de Baobab :
Aminoacides / 1 g de Mg
de protéines Pourcentage global
L’acide aspartique 10.3 9,7%
L’acide glutamique 13.4 12,6%
Serine 4.7 4,4%
Glycine 6,0 5,6%
Histidine 2.1 2,0%
Arginine 8.5 8,0%
Thréonine 4.1 3,9%
Alanine 6.9 6,5%
Proline 5.6 5,3%
Tyrosine 4.5 4,2%
Valine 6.3 5,9%
La méthionine 2.4 2,3%
Isoleucine 6.7 6,3%
Leucine 8.7 8,2%
Phénylalanine 5.7 5,4%
Cystéique Acid 2.7 2,5%
Lysine 6.1 5,7%
Tryptophane 1.6 1,5%
Total 106.3 100,0%


[Total : 1    Moyenne : 5/5]
BAOIL l’huile de graines de Baobab biologique
Baobab : Adansonia digitata L.

BAOIL l’huile de graines de Baobab biologique

Baobab : Adansonia digitata L.

Très hydratante, l’huile de baobab nourrit les peaux sèches et prévient l’apparition de rides. Ses propriétés émollientes et adoucissantes en font un soin efficace pour traiter les gerçures. Elle permet aussi de soulager les affections de l’épiderme telles que l’eczéma, le psoriasis ou les petites plaies. Elle protège les fibres capillaires et le cuir chevelu, en redonnant aux cheveux secs leur souplesse et leur brillance. Elle renforce les ongles cassants, et se révèle très bénéfique en huile de massage pour apaiser les zones fatiguées du corps. Enfin, son application est recommandée aux femmes enceintes pour améliorer l’élasticité de la peau et éviter ainsi les vergetures.
Emolliente et adoucissante avec un plus pour la facilité de pénétration et un toucher particulièrement doux. Elle contient de nombreux tocophérols (comme l’huile d’argan sa voisine). Dans ses insaponifiables, on trouve des acides cyclopropéniques, qui sont certainement la source de cette activité anti-inflammatoire connue traditionnellement. Utilisation traditionnelle en huile de massage.

Baoil l'huile de graine de baobab biologique AB ecocert

Baoil l’huile de graine de baobab biologique AB ecocert

Acheter Baoil sur la boutique agoji

Propriétés de l’huile de baobab biologique :
– Emolliente, adoucissante, protectrice
– Nourrissante, régénérante, redonne souplesse et douceur, protège la peau du vieillissement cutané
– Apaisante
– Cicatrisante cutanée
– Embelliseur capillaire
Ses propriétés émollientes et adoucissantes en font un soin efficace pour traiter les irritations cutanées.
Le baobab est réputé pour sa longévité (estimée à 3000 ans) et pour sa grande résistance à la sécheresse.
L’huile de baobab est extraite des graines contenues dans ses fruits. Très hydratante, elle nourrit les peaux sèches et prévient l’apparition de rides.
Ses propriétés émollientes et adoucissantes en font un soin efficace pour traiter les irritations cutanées.
Une huile biologique pour le respect de la nature et de l’homme.
Elle ne bouche pas les pores de la peau, fluide elle est rapidement absorbée, elle est dotée d’une excellente pénétration.
Cette huile est très appréciée pour ses propriétés médicinales.

Le fruit de baobab bio d'où on extrait les graines pour produire l'huile de baobab bio

Le fruit de baobab bio d’où on extrait les graines pour produire l’huile de baobab bio

Indications :
– Soin des peaux sensibles et irritées
– Ongles cassants
– Cheveux secs, cassants, fourchus
– Gerçures, crevasses, prévention des vergetures
– Douleurs et contractures musculaires
Usage externe :
Pure ou mélangée avec des huiles essentielles ou d’autres huiles végétales :
– en applications locales pour les soins cutanées
– en massages contre les contractures et douleurs musculaires
– en masques comme soin du cheveux
– L’huile de baobab biologique à un fort pouvoir anti-oxydant, et contient de nombreux tocophérols (vitamine E et en acides gras insaturés).
– L’huile de baobab biologique protège la fibre capillaire et le cuir chevelu, apporte brillance et souplesse aux cheveux secs.
– L’huile de baobab biologique est recommandée aux femmes enceintes pour améliorer l’élasticité de la peau et éviter ainsi les vergetures.
– L’huile de baobab biologique est réparatrice et cicatrisante (brulure, acné, gerçures, ongles cassants) elleredynamise la peau et relance des fonctions vitales des cellules.
– L’huile de baobab biologique soulage les affections de l’épiderme telles que l’eczéma, le psoriasis ou les petites plaies.
– L’huile de baobab biologique renforce les ongles cassants.
– L’huile de baobab biologique se révèle très bénéfique en huile de massage pour apaiser les zones fatiguées du corps.
– L’huile de baobab biologique traite également les cheveux secs et/ou fourchus mais les cheveux frisés ou crépus.(masques capillaires).
– L’huile de baobab biologique redynamise la peau et relance les fonctions vitales des cellules, elle régénère rapidement les tissus.
– L’huile de baobab biologique est réparatrice et cicatrisante (brulure, acné).
– L’huile de baobab biologique protège les cellules (assouplit et apaise la peau, soulage la peau irritée)
– L’huile de baobab biologique protège la peau des agressions extérieures (soleil, froid, vent, pollution) l’adoucit et la préserve du dessèchement.
– L’huile de baobab biologique convient également au soin des peaux matures.
– L’huile de baobab biologique aide à la cicatrisation des plaies.
– L’huile de baobab biologique à des propriétés antalgiques, et soulage les maux de dent, les contractures et les douleurs musculaires.
– L’huile de baobab biologique est régénérante et anti-inflammatoire elle soulage des courbatures.
Cette huile peut être utilisée à des fins culinaires.

Baoil l'huile vierge de graines de Baobab biologique

Baoil l’huile vierge de graines de Baobab biologique

Propriétés Organoleptiques :
· Aspect : liquide huileux très fluide
· Couleur : jaune clair
· Odeur : très douce
· Odeur : noisette
Mode d’obtention : L’huile de baobab est obtenue par pression mécanique à froid des graines du fruit. Son odeur est douce.
Conservation : Garder l’huile de Baobab dans son flacon opaque protégé de la lumière, bien fermé à l’abri de l’air, de la chaleur (température inférieure à 25 °C).
Certification : 100% issus de l’agriculture biologique, garantir de qualité et de traçabilité
Origine: Sénégal
Conseil d’application : appliquer l’huile de baobab sur la totalité du visage ou toutes parties du corps, le film hydrolipidique se reconstitue naturellement. Ce film permet de préserver l’eau contenue dans l’épiderme. Souplesse et douceur assurées.
Composition en acides gras
Composition : Acides gras : acide myristique 0.2%, acide pentadécanoïque 0.1%, acide palmitique 23.1%, acide palmitoléique 0.3%, acide margarique 0.2%, acide heptadécénoïque 0.4%, acide stéarique 4.5%, acide oléique (oméga 9) 33.1%, acide linoléique (oméga 6) 31%, acide alphalinolénique 0.3%, acide arachidique 1%, acide gadoléique 0.2%, acide béhénique 0.4%, acide tricosanoïque 0.1%, acide lignocérique 0.2%, autres acides gras 5.1%
Acides gras essentiels poly-insaturés (AGPI ou AGE) ou vitamine F : acide linoléique (oméga 6) (35.6%)
Propriétés cosmétiques des acides gras insaturés : nourrissantes, protectrices, adoucissantes, assouplissantes, régénérantes, redonnent éclat et souplesse, préservent d’un vieillissement prématuré.


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Il est trapu , ventru même pourrais je dire , plus large que haut , pouvant atteindre 30 m de circonférence tout en ne s’élevant pas à plus d’une vingtaine ; vous voyez de quel arbre je vous parle …oui c’est du baobab cet arbre fabuleux ,et si étonnant par sa forme qu’il semble avoir poussé à l’envers !

Celui que nous connaissons c’est généralement le baobab africain qui parmi les 8 espèces existantes est le symbole du Sénegal et que l’on trouve dans la plupart des régions sub-humides à semi-arides au sud du Sahara , 6 espèces ne se retrouvent qu’à Madagascar tandis que la dernière est en Australie. Les baobabs que vous rencontrez aux États unis Guyane et autre sont des baobabs introduits dans ces pays où ils se sont acclimatés

L’union européenne vient d’accepter l’importation de fruits de baobab ,cet arbre majestueux qui souvent à l’entrée des villages abrite les contes des griots , les rencontres des notables…

Arbre miraculeux qui tient une grande place dans la culture et les croyances africaines ,  on utilise les coques de ses fruits pour faire des bijoux et objets d’art, le pollen et la sève comme colle , les feuilles servent de tisane contre les maux de ventre, de compresses  ou en cuisine sont mélangées aux céréales  et dans les sauces.

assiette_baobab_codex

Le fruit , ou pain de singe a un gout acidulé et est utilisé pour faire une boisson appelée bouye mais il sert aussi à la fabrication de cosmétiques et de médicaments contre le diabète , de bonbons , savons ,engrais, boissons riches en vitamines c ou barres énergisantes.

Le bois du baobab est spongieux , ses racines minuscules , son écorce , qui se régénère d’ailleurs rapidement  , est prélevée pour confectionner des cordages

La floraison a lieu entre mai et aout,  l’éclosion se déroule en quelques minutes .

Ouverture de la fleur d'arbre de baobab type adansonia digitata

Ouverture de la fleur d’arbre de baobab type adansonia digitata

Arbre sacré aux multiples vertus , le Kenya le vend en Tanzanie et en Arabie saoudite

Mais ce qui pourrait être une manière de faire rentrer des devises dans le pays ne risque t’il pas au contraire de créer un nouveau malaise pour la population déjà surchargée par les frais du panier de la ménagère :au Sénégal une usine privée a importé des centaines de tonnes de poudre de baobab,dont  le prix s’en trouve doublé …savait il avant l’ heure que l’ l’Europe allait se tourner vers ce nouveau trésor africain , puissant antioxydant !

Quant au Kenya , où jusqu’à présent les fruits du baobab étaient gratuits pour les kenyans voulant en cueillir ne risque t’il pas de voir ce droit pisparaître ?

Cet arbre magique est de la même famille que le fromager , le kapokier …


[Total : 1    Moyenne : 4/5]

Préparation du bouye à base de fruit du baobab

– 0.5 litre d’eau
– 4 cuillers à soupe de pain de singe  moulu
– 50 g de sucre en poudre

Verser le pain de singe  moulu dans l’eau et laisser reposer 6 heures au réfrigérateur. Filtrer, puis ajouter le sucre.
A partir de cette base, parfumer le jus de pain de singe  en y ajoutant votre note personnelle : feuilles de menthe, nectar d’ananas, nectar de goyave, nectar de fruit de la passion, sirop de bissap, sirop de mangue…

En option, ajouter du lait en poudre ou un peu de lait de coco.
Remuer avant de servir.
Se conserve 3 jours au réfrigérateur.

Recette d’Afrique de l’Ouest.


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Arbre sacré des contes et légendes d’Afrique, le baobab est réputé pour sa grande longévité et son exceptionnelle résistance à la sécheresse.

Il existe plusieurs sorte de baobab, notamment à Madagascar, mais la plus connue reste le baobab africain.
Omniprésent dans la pharmacopée traditionnelle africaine, on en utilise toutes les parties: du fruit riche en vitamine C, en passant par la pulpe, les feuilles et l’écorce.

L’huile de l’arbre à palabres…l’huile de baobab biologique Arbre sacré contes et légendes

L’huile de l’arbre à palabres…l’huile de baobab biologique Arbre sacré contes et légendes

L’huile de baobab est extraite des centaines de graines contenues dans les fruits ovales de l’arbre. Cette huile regorge de protéines et d’acides gras essentiels. Utilisée dans l’art culinaire africain, elle est également très appréciée en cosmétique et représente d’ailleurs un soin de prédilection des femmes sénégalaises.

Huile rare et précieuse, l’huile de baobab est souvent comparée à l’huile d’argan. De couleur jaune citron, l’huile de baobab est réputée pour lutter contre les radicaux libres et donc prévenir l’apparition des rides. Emolliente et régénérante cette huile pénètre facilement la peau qu’elle protège et assouplit. Elle est fortement recommandée dans la prévention des vergetures afin de rendre son élasticité à l’épiderme.

Le fruit du baobab bio ouvert laissant apparaître la pulpe et les fibres rouges

Le fruit du baobab bio ouvert laissant apparaître la pulpe et les fibres rouges

L’huile de baobab bio est adaptée aux peaux sensibles , délicates et irritées, mais elle est aussi un véritable embellisseur capillaire, et un soin aux cheveux secs et fourchus auxquels elle rend brillance et souplesse. Cette huile protectrice est également bénéfique pour les problèmes d’ongles fragiles et cassants.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Huile vierge de BAOBAB Sauvage Biologique (Adansonia digitata L.)

Le baobab est réputé pour sa longévité (estimée à 3000 ans) et pour sa grande résistance à la sécheresse.
L’huile de baobab est extraite des graines contenues dans ses fruits. Très hydratante, elle nourrit les peaux sèches et prévient l’apparition de rides.
Ses propriétés émollientes et adoucissantes en font un soin efficace pour traiter les irritations cutanées.
L’huile est extraite des graines contenues dans le fruit.Une huile biologique le respect de la nature et de l’homme.

Huile de graines de Baobab biologique AB ecocert

Huile de graines de Baobab biologique AB ecocert

Elle ne bouche pas les pores de la peau, fluide elle est rapidement absorbée, elle est dotée d’une excellente pénétration.

Cette huile est très appréciée pour ses propriétés médicinales.

Le fruit de baobab bio d'où on extrait les graines pour produire l'huile de baobab bio

Le fruit de baobab bio d’où on extrait les graines pour produire l’huile de baobab bio

Applications:

– L’huile de baobab à un fort pouvoir anti-oxydant, et contient de nombreux tocophérols (vitamine E et en acides gras insaturés)
– L’huile de baobab protège la fibre capillaire et le cuir chevelu, apporte brillance et souplesse aux cheveux secs.
– L’huile de baobab est protectrice des cellules (assouplit et apaise la peau soulage la peau imitée)
– L’huile de baobab est recommandée aux femmes enceintes pour améliorer l’élasticité de la peau et éviter ainsi les vergetures
– L’huile de baobab est réparatrice et cicatrisante (brulure, acné, gerçures, ongles cassants) elle redynamise la peau et relance des fonctions vitales des cellules.
– L’huile de baobab bio améliore l’élasticité de la peau, aide dans la prévention de vergeture
– L’huile de baobab bio soulage les affections de l’épiderme telles que l’eczéma, le psoriasis ou les petites plaies.
– L’huile de baobab bio renforce les ongles cassants
– L’huile de baobab bio se révèle très bénéfique en huile de massage pour apaiser les zones fatiguées du corps
– L’huile de baobab bio traite également les cheveux secs et/ou fourchus mais les cheveux frisés ou crépus.(masques capilaires)
– L’huile de baobab redynamise la peau et relance les fonctions vitales des cellules, elle régènère rapidement les tissus.
– L’huile de baobab bio est réparatrice et cicatrisante (brulure, acné)
– L’huile de baobab boi protège les cellules (assouplit et apaise la peau, soulage la peau irritée)
– L’huile de baobab bio protège la peau des agressions extérieures (soleil, froid, vent, pollution) l’adoucit et la préserve du desèchement.
– L’huile de baobab bio convient également au soin des peaux matures.
– L’huile de baobab bio aide à la cicatrisation des plaies.
– L’huile de baobab bio à des propriétés antalgiques, et soulage les maux de dent, les contractures et les douleurs musculaires.
– L’huile de baobab bio est régénérante et anti-inflammatoire elle soulage des courbatures.

Cette huile peut être utilisée à des fins culinaires

Couleur : jaune

Odeur : noisette

Mode d’obtention : L’huile de baobab est obtenue par pression mécanique à froid des graines du fruit. Son odeur est douce.

Composition : Acides gras : acide myristique 0.2%, acide pentadécanoïque <0.1%, acide palmitique 23.1%, acide palmitoléique 0.3%, acide margarique 0.2%, acide heptadécénoïque 0.4%, acide stéarique 4.5%, acide oléique (oméga 9) 33.1%, acide linoléique (oméga 6) 31%, acide alphalinolénique 0.3%, acide arachidique 1%, acide gadoléique 0.2%, acide béhénique 0.4%, acide tricosanoïque <0.1%, acide lignocérique 0.2%, autres acides gras 5.1%

Conservation : Garder l’huile de Baobab dans son flacon opaque protégé de la lumiere, bien fermé à l’abri de l’air, de la chaleur (température inférieure à 25 °C).

Certification : 100% issus de l’agriculture biologique, garantir de qualité et de traçabilité
Flacon de 50 ml

Origine: Sénégal

Conseil d’application : appliquer l’huile de baobab sur la totalité du visage ou toutes parties du corps, le film hydrolipidique se reconstitue naturellement. Ce film permet de préserver l’eau contenue dans l’épiderme. Souplesse et douceur assurées.